Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/11/2011

Netanyahou a l’Iran dans son viseur


Moyen-Orient : le Premier israélien se prépare à un choc majeur avec Téhéran



Faut-il attaquer les installations nucléaires iraniennes ? » CetteIsrael, Iran, USA question est au centre d’un important débat en Israël. Elle soulève de violentes polémiques et pousse certains responsables chargés du dossier, tel le ministre du Renseignements Dan Meridor à considérer comme « irresponsable » tout dirigeant de l’Etat hébreu qui prendrait publiquement position à ce propos. Quant à son collègue des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, il affirme que ce débat « cause du tort » à son pays mais que « toutes les options concernant l’Iran sont sur la table ».

Tout a commencé jeudi dernier lorsque Nahum Barnea, éditorialiste du quotidien populaire Yediot Aharonot, a publié en Une de son journal un long article affirmant que le Premier ministre Binyamin Netanyahou et son ministre de la Défense Ehoud Barak prépareraient une offensive éclair sur les sites nucléaires de Téhéran. Cela, malgré l’opposition de l’état-major de l’armée ainsi que du Mossad et de l’Aman (les Renseignements militaires). A l’en croire, Netanyahou aurait accepté d’échanger Gilad Shalit contre 1.027 détenus palestiniens afin de se débarrasser de ce dossier et d’avoir les mains libres pour s’occuper d’une affaire plus importante à leurs yeux : la « menace iranienne ». L’attaque aurait donc été planifiée d’ici à la fin de l’année. En tout cas, avant la fin de l’hiver.

Barak s’est empressé de démentir le Yediot, mais cela n’a pas dissuadé d’autres médias d’enquêter. Kol Israël (la radio publique) a ainsi découvert qu’au cours de la réunion du cabinet restreint qui précédait de quelques heures la libération de Shalit, les débats n’ont pas porté sur l’échange avec le Hamas mais sur la question iranienne. Quant au Haaretz, il affirme que Netanyahou aurait réussi à convaincre Lieberman de la nécessité d’attaquer rapidement. Il disposerait de ce fait d’une majorité au sein du cabinet.

La suite de l'article – le Soir du 3/11/2011

 

- Israël envisage à nouveau des frappes contre l'Iran - La libre

04/11/2011

L'Iran met en garde les Etats-Unis contre un "affrontement"

 Washington et d'autres puissances occidentales soupçonnent iran,usa,arme nucélairel'Iran de chercher à fabriquer des armes nucléaires, ce que l'Iran nie en affirmant que son programme nucléaire est à des fins pacifiques.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar iran,usa,arme nucélaireSalehi, a affirmé jeudi que l'Iran était "préparé au pire", en mettant en garde les Etats-Unis contre le fait "d'aller vers l'affrontement" avec Téhéran.

Lire la suite

Nucléaire - Le Pakistan déplace ses armes nucléaires pour échapper aux Américains

 "L'arsenal militaire pakistanais est en sécurité, bien gardé et bien défendu", a-t-il affirmé devant la presse sous le couvert de l'anonymat.pakistan,nucléaire,usa

Le Pakistan a déplacé ses armes nucléaires à bord de camionnettes afin de les dissimuler aux agences de renseignement américaines, accroissant le risque qu'elles soient subtilisées par des militants islamistes, ont rapporté vendredi deux magazines américains.

L'armée pakistanaise l'a décidé après le raid américain contre Oussama Ben Laden début mai, affirment l'Atlantic et le National Journal dans une enquête conjointe.

Lire la suite

22/03/2011

Libye - Un avion de chasse américain s'écrase en Libye

f15.jpgUn avion de chasse américain F-15 s'est écrasé en Libye, les deux membres d'équipage se sont éjectés. Un pilote a été récupéré, a annoncé mardi le commandement américain Africom à Stuttgart, en Allemagne.

 

 

"Les deux membres d'équipage se sont éjectés. L'opération pour récupérer le deuxième membre d'équipage est en cours", a déclaré Karin Burzynski, porte-parole de l'US Africa Command, qui assure la coordination des opérations depuis Stuttgart. L'appareil s'est écrasé dans la nuit de lundi à mardi (heure libyenne).

 

Il s'agit de la première perte officiellement reconnue d'un appareil de la coalition en Libye. Aucune précision n'a été donnée sur les raisons du crash, ni sur l'endroit où il s'est produit.