Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/05/2010

Notre approche matérialiste de l’antiracisme agace les « conservateurs de la diversité »

 (carte blanche parue, le 20 mai, dans le journal Le Soir)

Radouane Bouhlal.jpgRadouane Bouhlal Président du Mrax (Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie)

Les subalternes peuvent-elles parler ? C’est à ce remarquable ouvrage de l’indienne Gayatri Chakravorty Spivak (1) que nous avons immédiatement pensé en lisant, avec surprise, les deux articles consacrés la semaine dernière aux Assises de l’Interculturalité – articles qui présentent le président du Mrax comme un acteur « très controversé » qui, de ce fait, vicie en quelque sorte le Comité de pilotage desdites Assises, ainsi entaché d’un « casting qui fait grincer des dents » (2). Le Comité serait même carrément condamné par avance pour ses « erreurs de casting » (3), avec, pour illustration, le fait que le Grand Rabbin et l’Evêque de Tournai collaborent à la Commission Gouvernance, comme si seuls les laïquo-athées étaient autorisés à traiter de cette question. C’est probablement pour ce motif qu’il n’est pas mentionné qu’un membre du Centre d’Action Laïque y siège également.

Mais à qui appartiennent ces dents qui grincent ? Qui sont – pour paraphraser Christine Delphy (4) – ces personnes « légitimes » qui, sans qu’on en entende jamais « parler », « parlent » tout le temps des « Autres »… dont on entend « parler » sans arrêt, sans jamais leur permettre de « parler ».

Lire la suite

16/03/2009

La Belgique condamnée pour violences policières racistes‏

mrax_lg.jpgLA BELGIQUE CONDAMNEE

PAR LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L’HOMME

POUR VIOLENCES POLICIERES RACISTES !

 

Communiqué de Presse du 11 mars 200

Les faits

 

Turan Cadir.jpgEn 1996, Monsieur Turan CAKIR, Belge d’origine turque, est interpellé par trois agents de la police communale de Schaerbeek. Ceux-ci vont lui infliger des coups extrêmement violents, tant dans la rue où il se trouvait qu’au commissariat auquel il sera conduit. Il sera également victime d’injures racistes répétées.

 

 

 

Il en résultera une hospitalisation de 10 jours, de nombreuses ecchymoses, une fracture du nez et la perte de plusieurs dents. Il en résultera également des séquelles permanentes : une perte d’acuité visuelle, une perte d’acuité auditive, des difficultés respiratoires et des problèmes dentaires.

 

Monsieur CAKIR a donc logiquement décidé de porter plainte contre les auteurs de ces faits.

Lire la suite