Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/11/2011

Israêl : une attaque contre l'Iran "de plus en plus vraisemblable"

Peres a tenu ces propos alors que l'AIEA doit publier le 8 novembre un rapport sur le programme nucléaire de l'Iran, que les experts israéliens jugent "alarmant".

 

 israêl,iran,nuclaire
 Peres - Président d'Israël

Le président israélien Shimon Peres a averti samedi qu'une attaque était "de plus en plus vraisemblable" contre l'Iran, peu avant la publication par l'Agence Internationale pour l'Energie Atomique (AIEA) d'un rapport sur le programme nucléaire de Téhéran.

"Les services de renseignements des divers pays qui surveillent (l'Iran) s'inquiètent et pressent leurs dirigeants d'avertir que l'Iran est prêt à obtenir l'arme atomique", a affirmé M. Peres à la seconde chaîne privée de la télévision israélienne.

"Il faut se tourner vers ces pays pour qu'ils remplissent leurs engagements (...) Ce qui doit être fait, et il y a une longue liste d'options", a-t-il encore dit.

M. Peres a tenu ces propos alors que l'AIEA doit publier le 8 novembre un rapport sur le programme nucléaire de l'Iran, que les experts israéliens jugent "alarmant".

Lors d'une autre interview dimanche matin à la radio publique, M. Peres a affirmé que, selon les "signes avant-coureurs, l'Agence a en main des preuves que les Iraniens malgré leur dénégations vont bien produire un armement nucléaire".

"Jusqu'à présent, l'Agence avait accordé le bénéfice du doute à l'Iran. Ce rapport, s'il est publié, va lever le doute", a ajouté le président en préconisant un durcissement des sanctions "économiques et pétrolières" contre Téhéran.

L'hypothèse d'une frappe préventive d'Israël contre les installations nucléaires de l'Iran a repris corps ces derniers jours, à la faveur de fuites organisées vers les médias d'un débat qui divise les membres du cabinet de Benjamin Netanyahu.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a démenti lundi des informations selon lesquelles il aurait d'ores et déjà décidé avec M. Netanyahu d'attaquer l'Iran.....

Source et suite de l'article : La libre - 06/11/2011.

 

05/11/2011

Netanyahou a l’Iran dans son viseur


Moyen-Orient : le Premier israélien se prépare à un choc majeur avec Téhéran



Faut-il attaquer les installations nucléaires iraniennes ? » CetteIsrael, Iran, USA question est au centre d’un important débat en Israël. Elle soulève de violentes polémiques et pousse certains responsables chargés du dossier, tel le ministre du Renseignements Dan Meridor à considérer comme « irresponsable » tout dirigeant de l’Etat hébreu qui prendrait publiquement position à ce propos. Quant à son collègue des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, il affirme que ce débat « cause du tort » à son pays mais que « toutes les options concernant l’Iran sont sur la table ».

Tout a commencé jeudi dernier lorsque Nahum Barnea, éditorialiste du quotidien populaire Yediot Aharonot, a publié en Une de son journal un long article affirmant que le Premier ministre Binyamin Netanyahou et son ministre de la Défense Ehoud Barak prépareraient une offensive éclair sur les sites nucléaires de Téhéran. Cela, malgré l’opposition de l’état-major de l’armée ainsi que du Mossad et de l’Aman (les Renseignements militaires). A l’en croire, Netanyahou aurait accepté d’échanger Gilad Shalit contre 1.027 détenus palestiniens afin de se débarrasser de ce dossier et d’avoir les mains libres pour s’occuper d’une affaire plus importante à leurs yeux : la « menace iranienne ». L’attaque aurait donc été planifiée d’ici à la fin de l’année. En tout cas, avant la fin de l’hiver.

Barak s’est empressé de démentir le Yediot, mais cela n’a pas dissuadé d’autres médias d’enquêter. Kol Israël (la radio publique) a ainsi découvert qu’au cours de la réunion du cabinet restreint qui précédait de quelques heures la libération de Shalit, les débats n’ont pas porté sur l’échange avec le Hamas mais sur la question iranienne. Quant au Haaretz, il affirme que Netanyahou aurait réussi à convaincre Lieberman de la nécessité d’attaquer rapidement. Il disposerait de ce fait d’une majorité au sein du cabinet.

La suite de l'article – le Soir du 3/11/2011

 

- Israël envisage à nouveau des frappes contre l'Iran - La libre

04/11/2011

L'Iran met en garde les Etats-Unis contre un "affrontement"

 Washington et d'autres puissances occidentales soupçonnent iran,usa,arme nucélairel'Iran de chercher à fabriquer des armes nucléaires, ce que l'Iran nie en affirmant que son programme nucléaire est à des fins pacifiques.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar iran,usa,arme nucélaireSalehi, a affirmé jeudi que l'Iran était "préparé au pire", en mettant en garde les Etats-Unis contre le fait "d'aller vers l'affrontement" avec Téhéran.

Lire la suite

Nucléaire - Le Pakistan déplace ses armes nucléaires pour échapper aux Américains

 "L'arsenal militaire pakistanais est en sécurité, bien gardé et bien défendu", a-t-il affirmé devant la presse sous le couvert de l'anonymat.pakistan,nucléaire,usa

Le Pakistan a déplacé ses armes nucléaires à bord de camionnettes afin de les dissimuler aux agences de renseignement américaines, accroissant le risque qu'elles soient subtilisées par des militants islamistes, ont rapporté vendredi deux magazines américains.

L'armée pakistanaise l'a décidé après le raid américain contre Oussama Ben Laden début mai, affirment l'Atlantic et le National Journal dans une enquête conjointe.

Lire la suite

22/09/2011

Attentat Marrakech: le principal suspect nie tout en bloc, séance ajournée

Attentat-Marrakech.jpgLe principal suspect de l'attentat à la bombe de Marrakech (sud du Maroc) qui a fait 17 morts en avril, a nié en bloc jeudi toutes les accusations qui pèsent contre lui, et le procès a été reporté au 29 septembre, a constaté un journaliste de l'AFP.

 

Suspect-marrakech.jpgAprès une brève suspension de la séance consacrée aux questions de procèdures, le débat sur le fond a commencé dans l'après-midi avec le début de l'interrogatoire des suspects. Appelé à la barre pour son interrogatoire, Adil Al-Atmani, a indiqué être "tombé dans un piège" et qu'il n'avait "jamais fabriqué les explosifs", avec lesquels l'attentat a été perpétré, ni même s'être "rendu à Marrackech".

M. Al-Atmani a ainsi réitéré son "innocence", clamée lors de l'audience précédente alors qu'il avait reconnu les faits quelques jours après son arrestation. Le principal suspect est paru hésitant lorsqu'il a été interrogé sur les témoignages de personnes, présentes sur le lieux de l'attentat, qui l'ont reconnu et permis à la police marocaine de dresser le portrait-robot d'Al-Atmani. Interrogé sur ses voyages en Syrie, en Libye, en Turquie et en Irak, il a indiqué que tous ses déplacements étaient faits en vue d'une "immigration clandestine".

La séance a ensuite été levée et reportée à jeudi prochain. Sept requêtes de vices de forme, présentées par les avocats des huit autres suspects ont été joints au débat de fond qui aura lieu lors de la prochaine audience.

 

27/05/2011

Quand DSK donnait des leçons à Hervé Gaymard en 2005 !

 

DSK :  "Louer un appartement qui vaut 10X le SMIC, c'est inacceptable"

DSK.jpg
 

La nouvelle prison dorée de DSK est en réalité une sublime maison de quatre étages, avec une façade de briques rouges. "Elle a été refaite à neuf il y a deux ans. Un agent immobilier confirme que le loyer avoisinerait les 50 000 dollars par mois pour le couple DSK-Anne Sinclair. "Il y a un spa, une terrasse, une salle de projection... C'est le grand luxe".

DSK - Nouvelle Maison.jpg

20/05/2011

Obama favorable à la résolution du conflit entre les palestiniens et les israéliens

 

Obama pour une Palestine dans les frontières de 1967

Source : le Soir.be - 19 mai 2011

Obama_BIBI -Isr.jpg==>  Le président américain s’est prononcé pour la première fois en ce sens, au risque d’un choc frontal avec ses alliés israéliens à la veille d’une rencontre avec Benjamin Netanyahu.

 

*****

Obama pour un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967

Source : La Libre.be - 20/05/2011

 

Palestine - 1967.jpg==>   "Les frontières d'Israël et de la Palestine devraient être fondées sur les lignes de 1967 avec des échanges sur lesquels les deux parties seraient d'accord, afin d'établir des frontières sûres et reconnues pour les deux Etats", a déclaré M. Obama.

 

 

--------------------------------------

L« Etat juif » contre les juifs

Source : Le Monde Diplomatique - 18 /05/ 2011, par Alain Gresh

Obama_Abbas - Palestine.jpgParmi les préconditions mises par le gouvernement israélien à une paix avec les Palestiniens, il y a la demande faite à ceux-ci de reconnaître Israël comme « Etat juif ». Il n’est pas utile d’insister ici sur le fait que, depuis des années maintenant, le gouvernement israélien avance des prétextes successifs pour refuser la naissance d’un Etat palestinien.

Pourtant, là, la demande est d’autant plus grave que certains Etats, notamment les Etats-Unis et quelques pays européens, semblent se rallier à cette exigence.

La réaction de l’association « Une autre voix juive », résumée dans une lettre aux ministres des affaires étrangères français et allemand et à la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères, est d’autant plus importante (« Sur la demande de reconnaissance de l’Etat d’Israël comme “Etat juif” »).

L’argumentation est en deux temps : l’un concerne la situation en Israël même, et l’autre les conséquences qu’aurait une telle reconnaissance pour les juifs dans le monde.

« La déclaration d’indépendance d’Israël parle d’Etat juif (au sens de la résolution 181 de l’ONU) tout en affirmant l’égalité de tous les citoyens devant la loi, quelles que soient leurs origines culturelles, ethniques, religieuses ou autres, en conformité avec la résolution 181. Depuis 2009, l’exigence par les dirigeants israéliens de voir reconnaître Israël de jure comme Etat juif s’accompagne de législations de plus en plus discriminatoires à l’égard des citoyens non juifs d’Israël. »

Lire la suite

06/05/2011

Zawahiri aurait conduit les Américains à Ben Laden

(05/05/2011)

Ayman Al-Zawahiri.jpg"Les Egyptiens d'Al-Qaïda, qui dirigent de facto le réseau, ont tenté depuis la maladie de Ben Laden en 2004 de prendre le contrôle d'Al-Qaïda"


RYAD Les Egyptiens au sein d'Al-Qaïda, conduits par son numéro deux Ayman al-Zawahiri, auraient guidé les Américains jusqu'à Oussama Ben Laden en raison de divergences entre les deux hommes à la tête du réseau, affirme jeudi le journal saoudien al-Watan

 

Source et suite de l'article : La Libre - 05/05/2011

05/05/2011

Attentat de Marrakech: trois Marocains arrêtés

ATtentat Marrakech.jpgLes autorités marocaines viennent d'annoncer que trois suspects marocains ont été arrêtés dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Marrakech, qui a fait 16 morts le 28 avril. Cette annonce a été faite par un responsable du ministère marocain de l'Intérieur.

 

Selon cette source, l’une des personnes interpellées serait le principal instigateur de l’attentat qui a fait 16 morts dont sept Français et une vingtaine de blessés. Selon le correspondant de la télévision marocaine '2M' « le principal accusé est très proche de l’idéologie d’Al-Qaïda. Il avait tenté, en vain, de rejoindre le combat en Irak et en Tchétchénie. Il aurait lui-même confectionné l’engin explosif, fin avril, et l’aurait transporté jusqu’à la cible, choisie par un pur hasard ».

Plus tôt dans la journée, des informations contradictoires avaient fait part de l’identification de plusieurs suspects proches de la mouvance islamiste et d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), avant d’être démenties.

 A.S. -05/05/11- 22h30

Autres articles sur le même sujet :

 

Attentat de Marrakech : l'auteur arrêté et lié à al-Qaïda ?

Source : TF1 News - 5/05/2011

--------------------------------------------------

Marrakech-attentat-argana-Marrakech.jpg Deux suspects seraient en garde à vue depuis quelques jours : Les enquêteurs sur des «pistes sérieuses»

Source : Journal AL BAYANE - 03/05/2011

 

 

04/05/2011

Maroc : Adoption des enfants

Seuls des musulmans peuvent adopter des enfants marocains

Source :  Le Soir - 4 mai 2011.

 

Enfants marocains.jpgLes parents candidats à l’adoption d’un enfant marocain devront d’abord prouver qu’ils sont musulmans. En cas de doute, la demande sera rejetée.

 

C’est ce que rapporte De Morgen alors que le Maroc est sur le point d’être reconnu en Belgique comme nouveau pays pouvant intervenir pour une adoption.

 

À l’heure actuelle, trois dossiers concernant des parents souhaitant adopter des enfants marocains sont traités à l’essai. Lorsqu’ils seront finalisés, l’autorité centrale flamande en matière d’adoption (VCA, Vlaamse Centrale Autoriteit) procédera à une évaluation et en cas de rapport positif, le Maroc deviendra un nouveau canal d’adoption. Cependant, l’évaluation en cours fait apparaître que pour adopter un enfant venant du Maroc, les candidats parents devront être musulmans.

 

maroc_enfants.jpgOn ne peut rien y faire, estime le porte-parole du ministre flamand du Bien-être Jo Vandeurzen. « Nous demandons seulement à un pays proposant des adoptions de signer la Convention internationale de La Haye. Si un pays impose ensuite une restriction, nous ne pouvons rien faire d’autre que de la respecter », estime-t-il.

 

 

 

Alleen moslims mogen Marokkaanse kinderen adopteren

De  Morgen  -   4/05/2011

-----------------------------------

 

Enfants-Maroc.jpgMarokko staat op het punt om erkend te worden als nieuw adoptieland voor België. Er is één beperking: kandidaat-ouders moeten bewijzen dat ze moslim zijn. Bij twijfel wordt de aanvraag verworpen.

 

Op dit moment zijn al twee kandidaat-gezinnen erin geslaagd een Marokkaans kind te adopteren. Een derde kandidaat wacht op een voorstel voor een kind en moet dan afreizen naar Marokko. Dan zijn de drie proefdossiers rond en moet de Vlaamse Centrale Autoriteit voor Adoptie (VCA) ze evalueren. Bij een positief resultaat wordt Marokko officieel een nieuw adoptiekanaal.


Alle kandidaat-ouders zijn moslims. Dat is verplicht, zegt Annelies De Prest, coördinator van adoptiedienst De Vreugdezaaiers. "Volgens het religieuze concept van adoptie, dat kalafa wordt genoemd, kunnen enkel moslims de voogdij over een weeskind of een afgestaan kind krijgen. Dat is wettelijk bepaald, de scheiding tussen religie en overheid bestaat in Marokko niet."

 


Holebikoppels zijn uitgesloten om een adoptieaanvraag in te dienen. "Koppels moeten een attest van hun religieus huwelijk voorleggen, dat is opgesteld door een imam", zegt De Prest. "Alleenstaande vrouwen die zich kandidaat stellen, zijn meestal afkomstig uit Marokko. Op hun Marokkaanse geboorteakte staat hun geloof vermeld."


Ook bekeerlingen kunnen adopteren, op voorwaarde dat zij hun bekering bewijzen met een attest van de imam. "Een van onze kandidaat-ouders heeft zich bekeerd, maar het is duidelijk dat hij dat voor zijn huwelijk heeft gedaan en niet om aan een kind te geraken", zegt De Prest. "De aanvragen worden case per case bekeken. De uiteindelijke beslissing wordt door de Marokkaanse weeshuizen genomen. Bij twijfel wordt de aanvraag geweigerd."


De Vreugdezaaiers zijn voorlopig de enige Vlaamse adoptiedienst die in Marokko werkt. Er zijn contacten met vijf weeshuizen. "We wachten de evaluatie van de proefdossiers af. We krijgen heel wat vragen om informatie van kandidaat-ouders. Aangezien het publiek dat in aanmerking komt zeer beperkt is, zijn de wachttijden korter dan bij andere landen", zegt De Prest.


Jammer maar helaas, zegt woordvoerder Leo De Bock van minister van Welzijn Jo Vandeurzen (CD&V). "Wij eisen enkel dat een adoptieland de internationale Conventie van Den Haag ondertekend heeft. Als het land daarnaast een restrictie oplegt, kunnen wij niet anders dan dat respecteren. Net zoals sommige landen geen holebikandidaten toelaten."

De VCA blijft naarstig zoeken naar nieuwe adoptiekanalen. In Nigeria en in India lopen al proefdossiers, in Bulgarije en Kameroen mogen die opgestart worden.

Daarnaast wordt er in twaalf nieuwe landen vooronderzoek gedaan.