Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/05/2009

Fragments d’héritage soufi marocain pour renouer les fils de la transmission

Olivier RALET

Olivier RALET.jpgEn immigrant dans les années 1970, les Marocains ont emporté dans leurs bagages un trésor : la spiritualité soufie, sous ses formes rurales, populaires, orales, qui fait l’humus traditionnel d’une culture de la bienveillance, de l’hospitalité, de l’attention aux autres.

 

Aujourd’hui, pris en tenailles entre les modernismes d’Occident et d’Orient, beaucoup de leurs enfants et petits-enfants se veulent citadins de la classe moyenne et de culture écrite, et disqualifient souvent leurs parents « illettrés, qui confondent leurs coutumes avec le vrai islam » : ils refusent leur héritage sans en avoir fait l’inventaire, sans même se douter des merveilles d’intelligence du cœur qu’il contient, des raisons d’être fiers d’un islam traditionnel enraciné culturellement, ouvert et tolérant.

 

Mercredi 20 mai 09 de 19h30 à 22h30

 

…poursuivons ensemble l’approfondissement de la question de la transmission dans notre cycle de séminaires « Penser et agir entre les mondes », cette fois en rencontrant des personnes conscientes de détenir ces joyaux, en relation professionnelle avec les jeunes générations qui les enfouissent sous une gangue d’oubli. Examinons des…

 

Fragments d’héritage soufi marocain pour renouer les fils de la transmission

avec Mohammed Azaitraoui (conseiller musulman en IPPJ), Abdelillah Esdar (responsable de scouts musulmans) Abdessamê Es Salmi (éducateur et thérapeute systémique), Fouad Mejloufi (délégué de la Fondation Hassan II pour les MRE), Si Tibari (prof de religion en primaire), Najia Ziani (assistante sociale en centre de santé mentale),…

La suite du programme = LIRE LA SUITE


Le débat sera illustré par les traces filmées (montées en 2 films de +/- 15 min.) de deux pèlerinages soufis au Maroc vécus en 2008 par Abdelillah Esdar (technicien électronicien), Aline Moens (cinéaste), Thibaut Verly (monteur) et Olivier Ralet (philosophe), l’un chez les Boudchichi, confrérie strictement spirituelle, l’autre chez les Hamadcha, confrérie populaire et thérapeutique.

Dans les locaux de Carpe Diem – vis ta vie  A.S.B.L. Rue Van Dijck 47 à 1030 Bruxelles (PAF 5 €, étudiants, chômeurs et candidats réfugiés 2 €)

Les commentaires sont fermés.