Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/05/2009

Origine de la grippe A : une usine pointée du doigt

Une usine d'élevage de porcs située à proximité de La Gloria, village à l'épicentre de l'épidémie, est soupçonnée d'être en cause.

Photo : César Augusto Vazquez Chagoya

Gripe porcine.jpg 

Une photo prise par le blogueur César Augusto Vazquez Chagoya.

D'où vient la grippe A H1/N1 qui touche quelque 16 pays dans le monde ? Les regards se portent sur le village mexicain de La Gloria où vit la première victime avérée de cette grippe.


Le jeune garçon, Edgar Hernandez, 5 ans, a été identifié comme le patient zéro. Il est originaire de La Gloria, un village situé au centre du Mexique.

Coïncidence ou pas, à quelques kilomètres de cette commune, est installée une usine d'élevage de porcs appartenant au groupe Smithfield Foods (qui distribue la marque Aoste en France).

La joint venture de la multinationale, Granjas Carroll de México, a produit pas moins de 950.000 porcs en 2008 selon les informations publiées sur le site Internet de la holding. Cette gigantesque usine d'élevage serait le premier fournisseur de porcs des Etats-Unis.

Cela fait plusieurs années que les habitants du village de La Gloria se plaignent de la pollution générée par cette activité et de conditions d'exploitation insalubres.

  

Photos choc sur un blog


Un blogueur,
César Augusto Vazquez Chagoya,  a même publié une série de photos montrant un porc en état de décomposition au bord du lac où les animaux vont boire, ou encore des preuves de la pollution de la zone avec des rejets sauvages d'excréments et de sang dans la nature.

Ces accusations sont totalement réfutées par Smithfield Foods qui a publié un communiqué de presse le 26 avril dernier où il affirme "qu'aucun signe clinique ni symptôme n'a pu être trouvé de la présence de la grippe porcine dans l'élevage ni parmi les employés de la joint venture au Mexique."

Dans un second communiqué publié le 28 avril, Smithfield Foods réitère l'absence de cas de grippe dans son usine mexicaine et assure collaborer pleinement avec les autorités mexicaines pour faire des analyses sur ses troupeaux de porcs.

 

Source : Metrofrance.com  - 02-05-2009

Par Florence Santrot

21:42 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : santé, grippe, porcine

Commentaires

Une des clefs de réussite de cette opération de communication à la fois sanitaire et marketing prend forme à travers le témoignage misérabiliste.
Celui-ci valide le facteur temps, après celui de l’espace promulgué part internet. La temporalité insinue que les rescapés d’ailleurs feront les victimes d’ici.
Quand le doute responsable flirte avec la mise en quarantaine systématique, la société se replie sur elle-même tout en surveillant son voisin.
Dès que l’objet psychose laisse place à l’outil paranoïa, les présomptions deviennent des obsessions qui conduisent à la recherche frénétique d’un nouveau shoot d’information.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/04/27/bloc-note-psychose-mediatique/

Écrit par : walkmindz | 02/05/2009

Les commentaires sont fermés.