Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/01/2009

Lidl, Aldi, Starbucks… ces entreprises qui redoutent le boycott

jaffa_oranges_html.jpgConsommation. Si Israël a ravagé la bande de Gaza au point de faire dire aux Nations unies que cette terre martyre semble avoir été frappée par un tremblement de terre, ces ravages risquent de lui coûter cher, ainsi qu’à nombre de multinationales.

Avant même que les armes ne se taisent, les premiers communiqués de presse de plusieurs entreprises tombaient : Lidl, Aldi, Starbucks, etc.

Toutes ces sociétés ont été touchées par des rafales de SMS et d’emails qui dénonçaient leur collusion avec Israël. Hollande, France, Allemagne, Pakistan, Malaisie, etc., les frontières n’ont pas réussi à contenir l’indignation et la révolte de ceux qui désormais appellent au boycott d’Israël en particulier et de toutes les sociétés qui ferment les yeux sur ses agissements criminels en général


Une mobilisation historique

C’est historique. Si l’appel au boycott d’Israël n’est pas nouveau, l’ampleur de la mobilisation, ou tout au moins son étendue, est sans précédent. Même en 2000, lors de la deuxième Intifada provoquée par Ariel Sharon, les réactions, déjà très vives, n’ont pas suscité une telle adhésion.

Il est d’ailleurs des signes qui ne trompent pas : Lidl, Aldi, Starbucks, toutes ces sociétés n’ont pas attendu pour communiquer et démentir, encore une fois avant même la fin de l’agression israélienne, le contenu de ces sms ravageurs. Et pour cause, si les chancelleries d’ici et d’ailleurs sont restées à peu près sourdes aux appels de tous ceux outrés par les massacres à Gaza - les centaines de milliers de manifestants ont une réalité furtive et passagère -, s’agissant des entreprises cette stratégie est absolument à proscrire.

Face au tsunami que les multinationales concernées voyaient se préparer, il fallait réagir vite. D’où la mise en place d’une communication de crise et la publication de communiqués, que nous invitions à lire (traduits librement par nos soins).

Lidl dément soutenir Israël

Rumeur de “dons en faveur d’Israël”.

Une rumeur court actuellement dans divers forums Internet : Lidl consacrerait, à l’échelle européenne, les recettes de vendredi 9 janvier 2009 et du samedi 10 janvier 2009 à Israël.

Lidl dément cette rumeur, qui est totalement dénuée de fondement.

Communiqué original

Gerücht “Spenden für Israel”


Aktuell kursiert ein Gerücht in diversen Internetforen, dass u.a. Lidl die europaweiten Einnahmen von Freitag, den 09.01.2009 und Samstag, den 10.01.2009, an Israel spenden will.


Lidl dementiert dieses Gerücht:

Das im Internet kursierende Gerücht entbehrt jeglicher Grundlage.

Source : le communiqué se trouve à cette adresse

 http://www.lidl.de/cps/rde/xchg/lidl_de/hs.xsl/11530_60559.htm.

Aldi affirme ne pas financer l’agression israélienne

Suite à des rumeurs non fondées, Aldi confirme ne pas financer Israël d’aucune manière ni de soutenir Israël dans le conflit avec Gaza. Aldi n’a jamais déclaré que les recettes de ses magasins seront données à Israël. Ces affirmations sont complètement fausses. Un des principes de base de Aldi est de rester indépendant de toute opinion politique et de tout événements.

Communiqué original

Following the communication of unfounded rumours, Aldi confirms that it does not provide Israel with any source of financial funding or support the Israel – Gaza conflict. Aldi has never declared that it will donate store revenue to Israel during the conflict and any such claims are completely untrue. One of Aldi’s core principles is to remain independent of any political views and situations.

Remarque : le communiqué se trouvait à cette adresse :

http://www.aldipresscentre.co.uk/content/aldi_does_not_fund_the_israel___gaza_conflictt.aspx. Il a été supprimé.

 

Starbucks ne soutient pas la politique d’Israël

Les rumeurs selon lesquelles Starbucks soutient Israël sont fausses.

Starbucks est une société cotée en bourse avec des magasins dans 49 pays. Bien que des milliers de nos partenaires (employés) et collaborateurs du monde entier ont divers points de vue et partagent de nombreuses croyances sur un large éventail de sujets, notre objectif principal reste d’offrir la meilleure expérience-client possible. Starbucks est une organisation apolitique. En outre, les préférences politiques de nos partenaires, quels qu’ils soient, n’ont absolument aucune incidence sur les politiques de notre entreprise.

Communiqué original


Rumor Response: Starbucks Statement re: Support of Israel

Rumors that Starbucks Coffee Company and its management support Israel are unequivocally false.

Starbucks is a publicly traded company with stores in 49 countries. Though our thousands of partners (employees) and business associates around the globe have diverse views and share many beliefs about a wide range of topics, our primary focus remains to deliver the best customer experience possible. Starbucks is a non-political organization and does not support political causes. Further, the political preferences of a Starbucks partner at any level have absolutely no bearing on Starbucks company policies.

Source : http://www.starbucks.com/aboutus/pressdesc.asp?id=971

 

Faffa - fruits.jpgLast but not least, l’agriculture israélienne paie déjà les frais de la politique des autorités du pays. Le quotidien Yedioth Aharonoth publiait, en pleine offensive, un article où l’on apprenait que les cultivateurs israéliens regrettaient une série d’annulation de commandes de l’étranger, notamment des pays scandinaves. “Ça devient de pire en pire, et de plus en plus de voix se font entendre qui appellent au boycott des produits israéliens », précisait Ila Eshel, directeur de l’organisation des cultivateurs de fruits d’Israël. Et d’ajouter : “Jusqu’au début de l’opération, nous faisions d’excellentes affaires malgré la récession économique qui, en Europe, a provoqué une légère chute du marché.” (traduction Carole Sandrel, Capjo-EuroPalestine) Avocats, kakis et citrons israéliens sont les principaux produits exportés en Europe. En France, on trouve notamment les agrumes de la marque Jaffa dans les grandes surfaces, telles que Leclerc.

  

Source : Al Kanz  - 21 janvier 2009

           

Commentaires

Ne vous inquiétez pas trop: il y aura toujours assez de pauvres pour faire vivre Aldi et Lidl, je vous promet même qu'il y en aura de plus en plus.

Écrit par : Anne | 24/01/2009

Les commentaires sont fermés.