Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/01/2009

Fortis : Modrikamen remet la pression

modrikamen.jpgLe cabinet Modrikamen, qui représente les petits actionnaires de Fortis, va déposer de nouveaux recours en justice, pour demander l'annulation du démantèlement de l'ancien fleuron bancaire belgo-néerlandais. Des recours « sur le fond » en prévision de l'assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 12 février.fortis.jpg


Ces recours "sur le fond" devraient être déposés "lundi ou mardi" auprès du tribunal de commerce de Bruxelles, a indiqué Me Modrikamen au cours d'une conférence de presse. Il compte notamment citer Fortis et toutes ses filiales, mais aussi l'Etat néerlandais, la banque centrale néerlandaise et la société de participations de l'Etat belge, la SFPI, a-t-il dit.

La procédure vise à obtenir l'annulation du projet de rachat de la partie belge de Fortis par le groupe français BNP Paris, mais aussi de la nationalisation des actifs néerlandais du groupe. La montée de l'Etat belge au capital de la filiale bancaire belge lors du premier renflouement en septembre est également concernée.

Les actionnaires que représente l'avocat bruxellois réclament notamment l'annulation partielle de l'augmentation de capital réalisée le 28 septembre, dont ils ne contestent pas la nécessité mais bien la méthode de valorisation, qui se fondait sur le seul cours de bourse, alors déjà très bas.

Ils réclament également l'annulation des transactions réalisées avec l'Etat néerlandais (cession d'ABN Amro, de Fortis Bank Nederland et des activités d'assurance aux Pays-Bas), pour « excès de pouvoir » et « détournement de pouvoir ».

Enfin, ils réclament l'annulation des transactions réalisées avec la SFPI (et avec BNP Paribas, si des actifs de la Fortis banque lui étaient malgré tout transférés), pour « excès de pouvoir » et « détournements de pouvoir ».

A titre subsidiaire, Me Modrikamen réclame également des dommages et intérêts à hauteur de 9 euros par action.

Les citations devraient être introduites « lundi ou mardi » a indiqué l'avocat.

Sources : (AFP, Belga) -  14 janvier 2009.

Les commentaires sont fermés.