Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/01/2009

L'ambassadrice d'Israël l'affirme: "Personne ne nous arrêtera"

Ambassade d'Israel.jpgL'ambassadrice d'Israël à Bruxelles, Tamar Catarivas-Samash, réagit aux derniers événements à Gaza.

" Tamar Catarivas-Samash : " Entre ce qui s'avère désagréable pour les Palestiniens et ce qui est vital pour les Israéliens, je choisis ce qui est vital. " - F.Pauwels "


Le Vif/L'Express : Après deux semaines d'offensive, Israël accepte d'ouvrir un couloir humanitaire à Gaza, mais refuse le cessez-le feu. Pourquoi ?

Tamar Catarivas-Samash : Une trêve humanitaire permettrait au Hamas de se ressaisir. De plus, elle n'est pas nécessaire. Car tout ce qui est humanitaire entre dans la bande de Gaza : des vivres, de l'essence, des ambulances... Nous y avons transféré aussi des dons de sang effectués en Jordanie. Nous ne sommes pas en guerre contre le peuple palestinien.

Des ONG jugent pourtant la situation humanitaire catastrophique...

Cela fait partie de la guerre de propagande menée contre Israël. En réalité, des dizaines de tonnes de farine et d'autres produits sont stockés dans les hangars de Gaza et ne sont pas distribués à la population.

Le commissaire européen Louis Michel accuse Israël de ne pas respecter le droit international humanitaire...

Louis Michel doit réviser ses notions de droit international. Ce droit est clair : la population civile doit être protégée, mais quand des militaires se cachent derrière des boucliers humains, c'est différent. Notre armée cherche à éviter de faire des victimes civiles, mais dans un conflit, il y en a toujours.

La dernière guerre du Liban, à l'été 2006, a été un échec cuisant pour Israël, incapable d'écraser le Hezbollah. Ce revers de Tsahal n'a, semble-t-il, pas servi de leçon aux responsables israéliens.

Nous avons, au contraire, tiré les leçons de la guerre du Liban. Cette fois, notre armée était prête et nous ne laisserons personne, pas même l'ONU, nous arrêter avant d'avoir atteint notre objectif : mettre fin aux attaques terroristes sur le sud d'Israël. Et, dans la foulée, ramener le calme à Gaza, dont les habitants sont, eux aussi, les otages du Hamas.

Source : Le Vif l’Express – 08/ 01/ 2009

Les commentaires sont fermés.