Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/12/2008

Discours : Le Roi livre un discours très progressiste

Roi Albert II.jpgMalgré un enregistrement une nouvelle fois perturbé par l’actualité, le discours du Roi n’en est pas moins intéressant. On inscrira même cette allocution parmi les plus remarquables qu’ait commis Albert II depuis quinze ans.

AUDIO : le discours royal

 


C’est que le monarque rompt avec l’habituel « esprit de Noël » qui préside à ce genre d’exercice ; une addition de bonnes intentions, d’appel à « la compréhension réciproque » et au « respect mutuel dans la diversité ».

Bref à situations exceptionnelles, sermon plus audacieux. Sur le tard, le Roi nous donne carrément à entendre un message plus engagé que de coutume et infiniment plus ancré dans le réel. On pourrait même qualifier ses propos – honni soit qui mal y pense !- de franchement progressistes.

Son plaidoyer pour un nouvel ordre économique fondé sur un nouveau Bretton Woods n’est en tout cas pas banal. L’adhésion du chef de l’Etat à la création d’un organisme régulateur européen indépendant non plus. Avec cet objectif primordial de remettre la finance au service de l’économie, et « celle-ci au service de l’homme. ».

Sur le plan intérieur, le discours n’est pas moins important. Après avoir sorti le « vieux » Wilfried Martens de son chapeau – ce qui met évidemment en lumière le manque cruel d’hommes et de femmes d’Etat au sein de la nouvelle génération politique – Albert II y va sans détour d’une plaidoirie en faveur d’une réforme institutionnelle qui fera basculer l’équilibre du royaume en faveur des régions et communautés mais en sauvegardant au fond l’essentiel : la solidarité interpersonnelle.

Oserait-on parler d’un discours-testament à destination du Monde, tourneboulé par la crise financière mais aussi de la Belgique à la fois plombée par les soubresauts de l’économie et par la énième crise politique de la très brève mais trop lourde ère Leterme ? Ce discours en a assurément tous les accents.

 

LUC DELFOSSE - Le Soir  - mercredi 24 décembre 2008

BELGA

 

Les commentaires sont fermés.